Accueil du site || Archives || Rapports d’activité || Rapport d’activité 2005 || Août 2005 : séminaire caprin FNEC - Institut de l’élevage

Objectif et déroulement

L’objectif de ce séminaire, qui s’est tenu sous la présidence de Kacem BOUSSOUAR, Président de la FNEC, était de mener une réflexion prospective entre les responsables professionnels du Bureau de la FNEC et les ingénieurs de l’Institut fortement engagés dans les actions techniques concernant la filière caprine afin :
- d’identifier les enjeux et les problématiques principales auxquels les producteurs caprins vont être confrontés dans les 4 à 5 années à venir,
- de dégager les axes d’orientations majeurs des travaux à conduire dans cette période et les compétences qui seront nécessaires pour les réaliser. Un séminaire identique s’est tenu en 2000, et les orientations définies dans ce cadre ont effectivement servi à structurer les actions de l’Institut entre 2000 et 2005.

Le séminaire s’est déroulé en 6 séquences successives avec pour chacune un ou des exposés introductifs de l’Institut de l’Elevage pour « planter le décor » et lancer la discussion :

  • Evolution générale des moyens du développement agricole et conséquences pour l’Institut de l’Elevage
  • Quelles conséquences des évolutions du contexte économique national, européen et international (réforme de la PAC, négociation OMC,..) sur la filière et les marchés des produits caprins ?
  • Quelles exploitations et quelle adaptation du fonctionnement d’exploitation pour assurer le revenu et la durabilité ?
  • Comment répondre aux nouvelles exigences en matière de conditionnalité et traçabilité ?
  • Quelle gestion de la santé animale et comment anticiper les crises sanitaires potentielles ?
  • Questions spécifiques à la production et aux produits fermiers.

Synthèse

En synthèse plusieurs axes permettant l’orientation des travaux à venir de l’Institut ont été formulés :

1- Maintenir le revenu et assurer la pérennité des exploitations caprines
- l’adaptation des exploitations et de la filière aux évolutions du contexte international
- l’analyse des marges au sein de la filière de transformation
- la connaissance et l’amélioration de la rentabilité technico-économique des exploitations (analyse et amélioration des charges de structure, améliorer la technicité des éleveurs caprins, ...)
- l’amélioration des conditions de vie et de travail de l’éleveur
- la préservation de l’image du produit
- l’amélioration de la valorisation du produit

2- Adapter les systèmes caprins au nouveau contexte commercial, énergétique, climatique et aux attentes de la société
- l’adaptation de la production à la demande des marchés : saisonnalité de la production par exemple
- l’amélioration de l’autonomie des exploitations et l’utilisation des matières premières de l’exploitation
- la connaissance de l’impact des évolutions climatique sur les systèmes fourragers et les systèmes d’alimentation caprins

3- S’organiser pour répondre aux nouvelles contraintes réglementaires
- les modalités d’organisation pour apporter à la profession l’expertise dont elle a besoin
- l’analyse et l’explication de la réglementation
- l’élaboration d’outils et de méthodes simples et compréhensibles par les éleveurs pour satisfaire les exigences réglementaires
- la réalisation d’études permettant de produire des références collectives en matière d’hygiène par exemple (tests de vieillissement par exemple)

4- Renforcer la maîtrise des éleveurs sur leur système de production notamment en matière de santé
- l’autonomie des systèmes de production
- la production d’outils ou de guides concernant la gestion de la santé en élevage
- l’amélioration de la relation éleveur - vétérinaire

5- Comprendre et maîtriser les écosystèmes microbiens en production fermière
- la contribution des écosystèmes à la qualité et à la typicité des produits
- les accidents de fromagerie
- la qualité du lait cru